Le châtaignier, un arbre très généreux

Le châtaignier, un arbre très généreux

Nom botanique : Castanea sativa

Noms communs : Châtaignier

Le châtaignier, rendu populaire par ses fruits comestibles, les châtaignes, est un bel arbre qui pousse en colonies dans nos forêts sur des terrains acides car il ne supporte pas le calcaire. Ses feuilles allongées sont bordées de dents pointues. Ses bogues, couvertes de fines épines pointues, qui contiennent les châtaignes, en général au nombre de trois, tombent au sol à l’automne. Les fruits peuvent alors être ramassées et consommées. Il arrive qu’un seul ovule se développe dans la bogue, laissant place à un fruit unique plus gros que l’on appelle « marron », à ne pas confondre avec le marron d’inde, fruit du marronnier d’inde, qui lui est toxique.

Quelles sont ses principales vertus médicinales ?

  • Les feuilles de châtaignier contiennent des tanins, des mucilages et des flavonoïdes. Elles ont des propriétés antibactériennes, astringentes (resserre les muqueuses) et sédatives, Elles sont indiquées pour apaiser les affections respiratoires et pour soulager le mal de dos et les rhumatismes.
  • Les chatons (inflorescences), soigne la diarrhée.
  • Les châtaignes sont très énergétiques et toniques pour le système veineux (varices et hémorroides), nerveux et musculaire. Elles contiennent des vitamines (B1,B2,B3, C et E), des glucides (amidon principalement), peu de lipides, du manganèse, du cuivre, du calcium, du magnésium, du phosphore…Elles ne renferment pas de gluten et sont donc bénéfiques en cas de maladie coeliaque (intolérance au gluten).

Quand et comment la récolter ?*

Les inflorescences se récoltent au printemps, les feuilles en été et les châtaignes à l’automne. Cueillir les feuilles sur des branches basses et faire sécher (ou les utiliser fraîches). Les châtaignes se ramassent dès qu’elles tombent au sol à l’automne. Elles se conservent quelques jours dans le bac du réfrigérateur, et peuvent se congeler une fois débarrassées de leurs peaux.

Quelques exemples d’utilisation**

  • Pour soigner coqueluche, bronchite, sécrétions bronchiques, quintes de toux, mal de gorge et pour soulager rhumatismes et mal de dos .

Mettre 2 à 5 g de feuilles sèches dans l’équivalent d’une tasse d’eau froide. Porter à ébullition. Eteindre et laisser infuser 15 minutes. Filtrer. Consommer une tasse trois fois par jour et/ou se gargariser la gorge si nécessaire avec la préparation tiédie.

  • Pour donner un coup de tonus avant l’hiver, en cas de fatigue, de convalescence, pour les enfants en pleine croissance,

Consommer la châtaigne crue ou cuite (plus digeste) sous toutes ses formes.

Avant de la cuire dans une préparation culinaire, inciser le fruit sur son côté large avec un couteau bien aiguisé (attention aux doigts !) en partant de la partie claire. Plonger trois minutes dans l’eau bouillante additionnée d’une cuillère d’huile afin d’assouplir l’écorce et faciliter l’épluchage. Rincer à l’eau froide et presser la châtaigne entre les doigts pour la débarrasser de ses deux enveloppes.

Châtaignes (ou marrons) rôties au four : inciser dans l’écorce pour que le fruit n’éclate pas à la chaleur. Mettre sur un plat à gratiner et cuire une vingtaine de minutes dans un four préchauffé à 200°C.

Précaution d’emploi :

La châtaigne ne doit pas être consommée en cas de diabète, d’allergies aux fruits à écales et oléagineux et d’antécédents de calculs (lithiases) rénaux ou urinaires. En cas de doute, il est préférable de demander l’avis du médecin.

 

*Il est important de s’assurer que le lieu de cueillette ou de ramassage est exempt de toute pollution pour ne pas absorber de substances toxiques. En cas de doute, demander l’avis d’un herboriste ou d’un pharmacien afin de bien identifier la plante.

** Vous devez demander l’avis de votre médecin, pharmacien ou praticien de santé avant d’utiliser les plantes médicinales, notamment en cas de prises de médicaments, de maladies déclarées ou de troubles persistants.

2016-10-19T11:52:09+02:00mercredi 12 octobre 2016|Cueillette sauvage|1 Comment

Un commentaire

  1. Malika 19 octobre 2016 à 7 h 48 - Répondre

    Très intéressant!! petit conseil ne pas oublier de se munir d’un sac pour la cueillette ????

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elementum tempus lectus consequat. odio sed venenatis, velit, id dolor accumsan suscipit