Quelle eau consommer ?

Quelle eau consommer ?

Une alimentation équilibrée est importante pour la santé. La qualité de l’eau que nous buvons l’est tout autant. Dans la multitude des eaux qui nous sont proposées, difficile parfois de s’y retrouver.

 

Quel eau choisir ?

L’eau du robinet

  •  La moins chère et la plus contrôlée au niveau bactériologique, mais pas au niveau chimique : présence de micro particules de pesticide, antibiotique, hormone trop coûteuses à filtrer, de chlore qui altère la flore intestinale, taux de nitrate trop élevé, calcaire qui encrasse notre organisme.
  • Il est donc préférable de filtrer l’eau. Il existe deux manière :
    La carafe brita :
    – Avantages : Elle filtre chlore, plomb, calcium et aluminium.
    – Inconvénients : il faut veiller à laver la carafe tous les  jours car les moisissures et champignons peuvent se développer.
    Le système de filtrage par « osmose inversée » :
    – Avantages : il filtre les particules beaucoup plus fines (millième de micron). Il se branche sur les canalisations avant l’arrivée d’eau ou sur le robinet.
    – Inconvénients : le dispositif est assez onéreux (entre 500 et 1000 euros) ainsi que son entretien (il faut changer régulièrement le préfiltre).

L’eau en bouteille

  • Elle offre des goûts très différents, et pour certaines sources, possède des propriétés  thérapeutiques. Cependant elle pose des problèmes écologiques (fabrication et transports des bouteilles en plastique, déchets plastique et le contenant) et sanitaires (contact de l’eau avec les matériaux, le verre étant le matériaux le plus neutre).

Les eaux minérales

  • Avantages : elles contiennent des minéraux et des oligo-éléments aux vertus thérapeutiques spécifiques.
  • Inconvénients : elles ne doivent pas être utilisé par tous au quotidien mais ponctuellement car leur richesse en minéraux peut fatiguer et encrasser les reins.
  • La mention « résidus à sec à 180° C » indique la quantité de minéraux contenue dans la bouteille. Cette dernière ne doit pas dépasser 300 mg par litre (l’idéal étant 100 mg par litre ). Choisissez une eau minérale la moins minéralisée possible (Mont Roucous, Valvert, Evian, Volvic, Rosée de la Reine). Les autres peuvent être consommés occasionnellement ou sur indication thérapeutique.
  • Le Ph (potentiel hydrogène) est la mesure de l’alcalinté. L’eau que nous buvons doit avoir idéalement un Ph inférieur ou égal à 7 pour se rapprocher le plus du Ph de l’intestin.

Les eaux de source

  • Elles proviennent de source d’eau potable profonde non traité chimiquement.
  • Avantages : plus faiblement minéralisée, elle fatigue moins les reins.
  • Elles ne possèdent pas de vertus thérapeutiques.

Eau revitalisée

  • L’eau qui séjourne en bouteille perd au fur et à mesure ses propriétés chimiques et électro-chimiques. Elle s’oxyde et perd ses électrons.
  • Pour pallier à cela, il faut soit boire rapidement l’eau après achat, soit la revitaliser en ajoutant un demi jus de citron et en secouant la bouteille.

 

Quelle que soit l’eau que vous consommez, voici quelques petites recommandations :

  •  Le matin à jeun, boire un grand verre d’eau tiède (additionnée de jus de citron pour les gros mangeurs, ou d’une cuillère d’eau florale de rose (pour les personnes minces ou bilieuses) afin de stimuler le système digestif.
  • Ne pas trop boire au cours du repas ( un grand verre est suffisant) afin d’éviter les ballonnements.
  • Entre les repas, boire régulièrement des petites gorgées d’eau de préférence tout au long de la journée. Garder pour cela une bouteille d’eau près de vous afin de ne pas rester sur sa soif.

 

2018-07-20T22:36:15+02:00jeudi 11 février 2016|Santé & Bien-être|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mattis elit. felis Phasellus venenatis dolor. accumsan ipsum fringilla efficitur.